blog

Vestiges d’un CSS Guru

Catégorie : Avis

Billet

Freebox v6 : une interface médiocre

La Freebox V6 a 1 an déjà. Autant le hardware de la Freebox est réussi (merci Philippe Starck, sauf pour le bloc métal de la télécommande), autant le software laisse à désirer. Je parle avant tout du Freebox Player et de son interface TV qui est globalement saccadée, non optimisée et non intuitive.

Bref, médiocre en somme.

Lire la suite →

Billet

Histoire du clavier AZERTY

Dans mon précédent billet, je ne demandais pas l’histoire du clavier QWERTY (que je connais déjà), mais celle du clavier AZERTY. J’ai essayé d’être clair en disant :

Je ne parle pas du QWERTY/AZERTY, mais juste des lettres A et Z (et M aussi, tiens).

Pourtant, j’ai reçu 6 mails de lecteurs qui m’ont expliqué l’origine du QWERTY mais aucun n’a été capable de m’expliquer pourquoi le A et Z (et M) ont été déplacés ! Ils m’ont tous cité ou dirigé vers l’article Wikipedia mais sachez que Wikipedia est pour moi soit le point de départ, soit le point d’arrivée de mes recherches. Je les remercie en tout cas de m’avoir répondu.

Un point commun entre ces lecteurs (à part @remouk) est aussi d’avoir succombé à la légende urbaine qui dit que la disposition QWERTY a été inventée pour ralentir les dactylos !

En un mot : c’est totalement FAUX.

(Tant que j’y suis, Thomas Edison n’a pas inventé l’ampoule électrique, la Muraille de Chine n’est pas visible depuis l’espace et le sucre n’est pas facteur d’hyperactivité chez les enfants).

Lire la suite →

Statut

Je n’ai jamais trouvé d’explication quant à la disposition des lettres A et Z sur nos claviers français. Je ne parle pas du QWERTY/AZERTY, mais juste des lettres A et Z (et M aussi, tiens). Je soupçonne le A d’être beaucoup plus utilisé que le Q en France. Pourquoi l’avoir éloigné ? Et pourquoi avoir placé le M sous l’auriculaire (faible) au lieu de l’avoir gardé sous l’index (fort) ? Le M est pourtant relativement populaire dans nos mots, non ? Si quelqu’un peut m’expliquer

Billet

Piratage : un problème global d’accès

Comme beaucoup de consommateurs, j’aime la qualité. Celle de l’image pour un DVD, celle du son pour un album. Elle existe avant tout (et parfois exclusivement) dans les produits physiques que l’on peut acheter en rayon. Le désir de consommer est réel, il existe. Les gens sont prêt à dépenser de l’argent pour obtenir des films en DVD parce qu’il y a derrière la promesse d’une expérience de qualité.

Je dis “promesse” parce que la réalité est tout autre.

Lire la suite →

Billet

Bootstrap et Ruby on Rails : même combat

Premier mot : j’adore Bootstrap.

Comme pour tout framework, j’étais très sceptique au départ, lorsqu’il est sorti en août dernier : un design tout fait ? Des CSS avec LESS ? Un amalgame contenu HTML / présentation ?

Mais la dernière version sortie il y a quelques semaines a vraiment rafiné le design et l’équilibre global, et amélioré un étonnant nombre d’éléments : boutons, menus, pagination, tabs, dropdowns…

Lire la suite →

Image gcalendar-moche

Putain ! C’était parfait Google Calendar ! Et l’ancienne version n’est plus accessible.

If it ain’t broke, don’t fix it.

Citation

“ The to-do list is the “what”, the schedule is the “when”. ”

Tout simplement.

Billet

14 automnes et 15 étés

Si Gainsbourg, au volant de sa Rolls, percute accidentellement une passante à vélo, il ne se doute pas qu’elle n’est qu’une jeune English teenager… Et si la romance qui en découle porte le poids subtil de la perversion, c’est avant tout à cause de cette phrase…

Mais ses jours étaient comptés
Quatorze automnes
Et quinze étés.

On peut alors définir approximativement 3 choses : l’âge de Melody, sa période de naissance, et le jour actuel.

Lire la suite →

Statut

J’avais aperçu Bootstrap peu après sa sortie, sans trop accrocher. Pour cause : c’est un framework HTML-CSS. Et comme beaucoup de frameworks, il mélange contenu et mise en page. Ex : <div class=”span6″> pour un élément qui fait 6 colonnes de large. La séparation contenu (HTML) et mise en page (CSS) n’est plus garantie. Et l’intégrateur têtu mais exigeant que je suis ne peut l’accepter.