blog

Vestiges d’un CSS Guru

Billet

Bootstrap et Ruby on Rails : même combat

Premier mot : j’adore Bootstrap.

Comme pour tout framework, j’étais très sceptique au départ, lorsqu’il est sorti en août dernier : un design tout fait ? Des CSS avec LESS ? Un amalgame contenu HTML / présentation ?

Mais la dernière version sortie il y a quelques semaines a vraiment rafiné le design et l’équilibre global, et amélioré un étonnant nombre d’éléments : boutons, menus, pagination, tabs, dropdowns…

Le problème ?

Enormément de développeurs utilisent Bootstrap pour promouvoir leur produit/service, mais se contentent du design de base, ou simplement de légères variations. Il n’y a qu’à naviguer à travers cette liste de sites basés sur Bootstrap.

Quelque part, c’est bien normal pour un développeur de, soit ne pas savoir comment modifier son design, soit ne pas s’en soucier, quand bien même il est très facile (avec LESS notamment) d’adopter et d’appliquer une palette de couleurs différente !

Cette critique qui peut s’appliquer aux développeurs qui utilisent un framework design pour monter leur site est très semblable à celle adressée aux designers qui utilisent Rails comme framework dev pour monter un site dynamique basique en 2 min, sans savoir comment ça marche réellement.

A qui la faute ? A personne. Les frameworks existent pour simplifier le travail d’un designer et/ou développeur, en lui fournissant des éléments préfabriqués comme raccourcis. Mais ils ne doivent en aucun cas se substituer à la connaissance du domaine dans lequel ils subsistent.