blog

Vestiges d’un CSS Guru

Billet

Mais arrêtez avec IE6!

Je le dis et je le répète : il faut arrêter de s’acharner à faire fonctionner parfaitement son site sous IE6. Chaque semaine, il y a un nouvel article qui prône cette idée, et c’est très bien.

stop-ie6

Est-ce qu’un site doit apparaître exactement pareil sous chaque navigateur ?

Pour ceux qui ne le sauraient pas encore : la réponse est non.

Notez l’adverbe “exactement”. Parce que d’un côté, il faut que l’utilisateur puisse reconnaître un site, quel que soit le navigateur utilisé. Mais des différences (plus ou moins) légères dans le graphisme sont non seulement tolérées mais parfaitement admises. Ne pas avoir de coins arrondis (par CSS ou PNG), de dégradés complexes (par PNG), des ombres portées… sous IE6 n’est pas un problème.

C’est surtout qu’un utilisateur d’IE6 ne verra aucune dégradation dans sa version vu qu’il ne verra pas la “bonne version”!

Et puis d’abord, tout le monde n’a pas toutes les polices utilisées sur un site (Arial inexistant sous Linux ?), donc il y a déjà obligatoirement des différences, et des grosses différences : la typographie c’est au moins la moitié du design.

Les hacks, c’est marrant 3 secondes

Entre les hacks CSS et les hacks PNG (en script ou pas), c’est apprécier le funambulisme.

Pour les PNG, c’est vraiment un contre-sens de vouloir le supporter sous IE6. Il sait pas faire, il sait pas faire! Tant pis pour lui! On prendra des aplats, ou des GIF corrects, ou bien on vire le superflux. Sinon c’est aller contre nature. C’est comme si on demandait à un éléphant de nager ou à Benabar de faire de la musique!

Pour les hacks CSS, le minimum c’est de pas les mélanger avec la feuille de style principale et de tout regrouper dans un fichier ie6.css distinct.

90% de temps d’intégration pour 10% des utilisateurs ? Belle productivité!

J’exagère le ratio 90/10 mais l’idée est là :  passer autant de temps pour une faible minorité d’utilisateurs est une erreur d’efficacité. C’est mal gérer ses ressources. Parce que dans l’autre sens, 90% des utilisateurs voient le site comme il devrait être. 90%, c’est énorme non ? Et il faudrait se brider envers ces 90% pour satisfaire les 10% fatals ?

J’ai l’impression que l’on reste depuis trop longtemps dans une optique de support IE6, parce que c’est IE6. C’est le navigateur que tout le monde connaît, que tout le monde a connu. On a l’impression qu’il domine encore le monde, alors que c’est un vieux crouton que tout le monde se doit d’oublier. C’est bon là! C’est fini!

Les gros n’aiment pas les vieux

Nous, pauvres web designers, on aimerait bien envoyer ad patres IE6. Sauf qu’à notre échelle, c’est moins de l’impact que du boycott.

Il nous faut un compagnon, des compagnons, des gros compagnons. Genre, le BIG compagnon qu’est Google. Bon, on a pas réussi à avoir Google, mais on a un de ses potes : YouTube qui arrêtera de supporter IE6. Et apparemment, Digg va faire pareil. Ah oui, d’ailleurs, Facebook fait ça aussi depuis quelques temps.

J’espère que ça va interrompre définitivement le cercle vicieux du “ça marche sous ie6, pas besoin d’upgrade” —> “encore beaucoup de gens sous ie6, je fais un site compatible”. Si tout le monde s’y met, peut-être que les mauvais administrateurs réseau qui refusent d’installer IE6 dans leur boite remarqueront que plus aucun site ne fonctionne correctement et qu’il faudrait peut-être se remettre en question. Hein! On est plus en 2000! La France n’est plus championne du monde! C’est fini!

Au final…

Si l’expérience utilisateur reste correcte sous IE6, alors c’est le principal. Après, le graphisme, on s’en fout. Exemples : StopDesign et TweetDeck qui offrent 2 versions carrément différentes entre un bon navigateur et IE6.

Bref, le mot d’ordre : Stop IE6.