blog

Vestiges d’un CSS Guru

Billet

Un h1 pour le logo ou pas ?

A la question “Est-ce que je mets un <h1> pour mon logo ?”, je répondais oui avant. Maintenant, je réponds non.

Le débat

Il existe un débat assez récurrent sur l’élément de la page qui portera le h1. Que ce soit dans un post ou deux, ou dans des commentaires, la question reste ouverte. Il y a 2 écoles :

  • h1 pour le logo
    Etant donné que le logo porte le nom du site, c’est l’élément le plus important. Il doit donc être dans un <h1>, sur toutes les pages.
    Exemple : http://wordpress.org/
  • h1 différent par page, un lien pour le logo
    Le h1 doit représenter le contenu de la page. Ce dernier étant différent pour chaque page, il faut que le h1 change aussi.
    Exemple : http://simplebits.com/

Cas particulier : il arrive d’avoir un h1 pour le logo uniquement sur la page d’accueil, les autres pages ayant un h1 différent. Je classe ces sites dans la deuxième catégorie.

Le h1, le plus important et l’unique (?)

C’est quoi un h1 d’abord ? Selon le W3C, ça donne :

A heading element briefly describes the topic of the section it introduces. Heading information may be used by user agents, for example, to construct a table of contents for a document automatically.

Le h1 est le titre de premier niveau et doit introduire la section qui le suit.

Paradoxal le h1 ?

Si le h1 est sur le logo, alors il est tout en haut. Il doit donc décrire tout ce qui le suit, c’est à dire, le reste de la page. Il ne faut pas le mettre sur le logo alors ?

Title et h1 : amis intimes

Le titre de la page (balise <title>) est défini ainsi par le W3C :

The TITLE element is not considered part of the flow of text. It should be displayed, for example as the page header or window title. Exactly one title is required per document.

Le titre est unique et doit décrire le contenu de la page. C’est à peu près de cette façon que j’utilise mon h1 : il est unique et décrit la page. Il est pour moi différent pour chaque page, comme l’est le titre.

Par contre, le titre doit être davantage fourni que le h1. L’idéal pour ce post serait :

  • <title>Un h1 pour le logo ou pas ? < Blog < bbxdesign</title>
  • <h1>Un h1 pour le logo ou pas ?</h1>

Mon titre décrit le contenu du document et d’où il provient.
Mon h1 décrit la section qu’il introduit : mon post.

Les deux sont complémentaires parce que l’un fait partie du flux du document, l’autre non. Ils ont donc un rôle légèrement différent.

Un h1 est-il unique ?

Je viens de remarquer que Digg et A List Apart ont deux h1 dans la même page (lorsque l’on va dans les commentaires ou sur un article). Ca m’a surpris parce que j’ai toujours cru que le h1 était unique, comme l’est la balise title. Le W3C ne spécifie rien sur l’unicité des headings (h1,h2,h3…) mais étant donné qu’elle préconise d’utiliser une partie de la balise title pour son contenu, je présume qu’il faut que le h1 soit unique.

La solution optimale : un h1 différent par page, un lien pour le logo

Si je résume, le h1 :

  • décrit la section qui le suit
  • reprend une partie du title, qui lui-même décrit la page
  • est unique (selon moi)

Cette équation a une seule solution : il y a un h1 différent par page, un lien pour le logo (à part éventuellement pour la page d’accueil, qui est un cas particulier).

Si le h1 doit décrire ce qui le suit et que je le mets sur le logo “bbxdesign” sur toutes les pages (il l’est actuellement uniquement sur ma page d’accueil), alors toutes mes pages auront comme contenu “bbxdesign” ? C’est très léger comme description de ma page, et très redondant, surtout pour les moteurs de recherche. Toutes mes pages ne parlent pas de “bbxdesign”. C’est juste le nom du site (qui est par ailleurs dans l’url). Mes pages ont toutes un contenu différent et je veux que mon h1 reflète ceci. C’est pour ça que ma page d’accueil a le logo comme h1, mais tous mes posts ont leur titre comme h1 (et le logo devient h2).

Le logo décrit le site, pas la page que l’on consulte actuellement. Après, il est possible de mettre deux h1, un pour le logo, un pour le titre du post par exemple. Mais cela voudrait dire que le premier h1 (celui du logo) affiche “bbxdesign”, et l’autre affiche “Un h1 pour le logo ou pas ?”. Pourquoi pas, mais je trouve que le second a davantage de poids et de légitimité que le premier. Et étant donné que l’on jusqu’à 6 niveaux hiérarchiques, pourquoi ne pas en tirer profit ?

Les titres : une question d’ordre ou de poids ?

Si le h1 n’est pas le logo, il se peut (et c’est mon cas) que le h1 ne soit pas le premier élément de la page, mais arrive après le header et la navigation. Est-ce que c’est problématique ? Je ne pense pas. Le W3C ne précise rien à ce sujet. Il faudrait plutôt se poser la question si les titres (h1,h2,h3…) sont davantage une question d’ordre ou de poids ?

A première vue, c’est surtout une question d’ordre. On a d’abord un h1, puis un h2, puis un ou plusieurs h3, puis peut-être un autre h2 suivi d’autres h3… A ce propos, il est interdit de “sauter” un niveau hiérarchique. On ne passe pas d’un h1 à un h3 sans avoir de h2. Il faut voir les h1-h6 comme des chapitres d’un livre.

Users should order heading elements properly. For example, in HTML, H2 elements should follow H1 elements, H3 elements should follow H2 elements, etc. Content developers should not “skip” levels (e.g., H1 directly to H3).

Pour le W3C c’est une question d’ordre. Mais il m’arrive de ne pas suivre cette règle à la lettre. Par exemple, dans une sidebar structurée, je mets des <h3> et des <ul> parce que c’est le poids que je leur donne par rapport au contenu de la page. Et mon post a lui aussi des h3-h6. Par conséquent, l’ordre de mes titres dans mon code peut passer du h6 au h3. Et ce n’est pas spécifique à la sidebar. Ca peut arriver lorsqu’il y a plusieurs zones dans la page avec un contenu différent.

Les titres h1-h6 restent des éléments assez mal utilisés (par moi d’abord), sans doute par manque de précisions de la part du W3C. En même temps, c’est peut-être têtu de s’obstiner autant. Parce qu’en ayant d’un côté le W3C (avec les soucis de standardisation et d’accessibilité) et de l’autre les moteurs de recherche (qui analysent minitieusement notre code), couplés à un flou autour de la définition de l’utilisation des titres, on se demande parfois si la solution est unique.