blog

Vestiges d’un CSS Guru

Billet

Netvibes I’m leaving you

J’ai toujours été fan de Netvibes. Ce fut ma première expérience Ajax. L’interface customizable m’avait bluffée. J’ai rapidement adopté Netvibes en tant que page d’accueil. Les widgets mails étaient un argument de poids : consulter ses boites mails en un seul endroit. Rapidement, j’ai intégré d’autres widgets, qu’ils proviennent de Netvibes (bloc-notes, météo, calendrier…) ou de tiers (Digg, del.icio.us, YouTube…). Mais j’ai surtout utilisé Netvibes comme lecteur de flux RSS, ce qui m’a amené à l’adorer, puis à le quitter.

Netvibes : méga lecteur de flux RSS

Par “méga”, je parle de quantité de flux. En effet, il est très facile d’ajouter des flux RSS : non seulement pas 1 par 1, mais groupes par groupes. Netvibes fonctionne par onglets et l’on pouvait (parce que je ne le retrouve plus) télécharger des onglets entiers remplis de flux RSS (onglets proposés par les utilisateurs). Je me retrouvais avec une douzaine d’onglets, parlant de Web Design, de E-Commerce, de Jeux Vidéo, de Sport, d’Interface, de Photo… C’était la quantité, et souvent la qualité.

Je me retrouvais avec des tonnes de flux RSS, répartis entre divers onglets. Beaucoup de contenu intéressant, peu de temps pour les lire. Netvibes n’offre par défaut que le titre d’un élément du flux (il faut cliquer pour obtenir le contenu). Je me fiais donc à ce titre pour savoir quel contenu lire.

Productivité décroissante

Au fil du temps, je perdais beaucoup de temps à lire mes flux RSS (alors que j’en avais supprimé une bonne moitié). Les 2 éléments qui causaient cette lenteur étaient :

  1. l’Interface
  2. le JavaScript

Naviguer à travers les onglets est devenu fastidieux : il n’y a pas de ligne directrice visuelle pour lire les flux sans perte de temps. On vérifie à l’oeil que chaque bloc n’a pas de nouvel élément, et si oui, on lie le titre, et éventuellement on lit le contenu. Cette non mise en avant du contenu est problématique parce qu’un titre en dit souvent très peu (et les titres racoleurs ne m’attirent guère). Résultat : je passais potentiellement à côté de contenu intéressant.

Autre point sensible : le temps de chargement. Et oui : Firefox + JavaScript = lenteur. Même si c’est moins vrai avec FF3, ça reste pénalisant pour un site qui utilise autant de JS que Netvibes. L’interface est très jolie mais est-ce bien ce que l’on demande d’un flux RSS ?

Vers Google Reader

On m’a initié à ce concurrent qui n’en est pas vraiment un puisque l’équivalent de Netvibes chez Google, c’est iGoogle. Tiens : Google a 2 lecteurs de flux RSS ? Oui, et c’est là d’où venait mon problème.

Google Reader est un vrai lecteur de flux RSS : l’emphase est mise sur le contenu. La mise en forme est basique, l’interface est très pratique (j’adore l’utilisation du scroll), le moteur est rapide.

iGoogle et Netvibes peuvent être utilisés comme lecteur de flux RSS, mais leur atout principal sont les widgets, la personnalisation, les fonctionnalités riches.

Alors me direz-vous, pourquoi est-ce que j’utilisais Netvibes comme lecteur de flux ? Tout simplement parce que tout s’y prête :

  • à chaque flux RSS disponible sur un site on trouve ce logo
  • Firefox propose lui même dans sa liste déroulante Netvibes comme lecteur de flux
  • lorsqu’on veut “Ajouter du contenu” sur Netvibes, un élément principal est l’ajout de flux (avec possibilité d’importer un fichier OPML)

C’était mon erreur : utiliser Netvibes pour une fonctionnalité non optimisée.

Que faire avec Netvibes ?

Si j’aimais assez les widgets, je l’utiliserais encore. Mais ils me sont trop peu utiles. C’est juste une préférence personnelle et je comprends que certains apprécient ces multiples widgets.

Je pense néanmoins que la fonctionnalité la plus intéressante (et une des plus récentes) est la page publique Netvibes. Je l’ai découvert par le biais du Vanksen Group : comparez la page Netvibes avec le site “normal”.

Non seulement le design est nettement plus intéressant sur Netvibes, mais le contenu l’est aussi! La page publique Netvibes permet pour une entreprise d’afficher très facilement son actualité, sa personnalité, ses préférences. Tout ceci est très facile à gérer étant donné la nature dynamique des widgets (par exemple, uploadez une photo sur Flickr, elle s’affichera sur votre page Netvibes).

Cette page publique permet d’apparaître “moderne” et ouvert, surtout si l’entreprise travaille dans le secteur du web. C’est facile, joli et intéressant.

Conclusion

La nature même de Netvibes m’a amené à ne plus l’utiliser. La beauté du site et l’expérience fournie m’éloignaient du contenu, seul élément important chez les flux RSS.

Netvibes est sans doute trop élaboré pour n’être qu’un “simple” lecteur. Il peut faire beaucoup plus et c’est dans ce domaine là qu’il excelle.