blog

Vestiges d’un CSS Guru

Billet

Opera veut forcer IE à respecter les standards

Opera VS IE

Voici une nouvelle action contre le mastodonte Microsoft et son statut très favorable de domination sur les systèmes d’exploitation. On se souvient du fameux Windows XP Edition N qui faisait suite à une plainte contre Windows Media Player. Cette fois-ci, c’est Opera qui s’y colle. Le navigateur norvégien a déposé une plainte à la Commission Européenne contre Internet Explorer en accusant le statut anti-concurrentiel de ce dernier (car livré en bundle avec Windows) et le non-respect des standards du W3C.

Internet Explorer est anti-concurrentiel

Comme Windows Media Player à son époque, l’installation par défaut du navigateur de Microsoft sur son système d’exploitation pose problème pour les navigateurs concurrents. Ces derniers sont notamment quasi-forcés d’offrir leur logiciel gratuitement aux clients que nous sommes pour ne pas être totalement impopulaires. Ceci est applicable à l’ensemble des logiciels fournis à l’installation d’un OS, logiciels qui se dénomment des racketiciels.

Si on prend le cas d’IE, sa part de marché (que ce soit pour la version 6 ou 7) est considérable (57% en tout) et repose sur le fait qu’il soit installé d’office (…) sur Windows, et surtout, qu’il soit le seul. De plus, beaucoup de gens novices en informatique n’iront pas chercher plus loin, moins par refus que par ignorance. Bien sûr, on pourrait se dire que pour installer un navigateur, il faut généralement passer par… un navigateur, et que si il n’y en avait pas par défaut, il faudrait l’acheter en magasin, comme tout autre logiciel.

Opera propos deux solutions:

  • ne plus installer IE automatiquement avec Windows (et l’on se retrouverait avec ce problème de téléchargement d’un navigateur)
  • proposer au choix plusieurs navigateurs (dont Opera) et laisser le choix au consommateur en faisant jouer la concurrence au niveau de ce dernier

Cette seconde solution me séduit fortement, et devrait être appliquée à tout type de logiciel. Le nombre de programmes que je n’utilise pas et qui sont installés par défaut sous Windows est assez considérable.

Forcer Internet Explorer à respecter les standards

L’autre souhait d’Opera est de forcer IE à (enfin) respecter les standards du web. La question que l’on se pose immédiatement: quel intérêt pour Opera de demander ça? Ca peut s’apparenter à de l’altruisme envers les pauvres webdesigners que nous sommes. “Pauvres” parce que nous sommes obligés de travaillers plus (voire 2 fois plus) pour rendre notre site compatible avec IE6. Ce serait une sorte de coup de pub pour Opera? J’en doute.

Je verrais plutôt ça comme ceci : forcer IE à respecter les standards va amener les webdesigners à véritablement les respecter, les utiliser et ainsi profiter de toute la puissance du duo HTML/CSS. Les sites s’afficheront parfaitement sous IE6 et Opera, et les deux seront équivalents sur le plan de l’affichage pur et simple de la page.
La concurrence se jouera autre part: les fonctionnalités et la performance, par exemple, là où Opera (et Firefox) sont très avancés. Et la concurrence ne sera plus dans l’affichage des pages qui est censé être le B-A BA d’un navigateur non?

Firefox joue les trouble-fête…

…bien malgré lui. Outre le fait qu’il soit libre contrairement à Opera qui est propriétaire, Firefox partage plusieurs caractéristiques avec Opera:

  • il est gratuit
  • il n’est pas installé par défaut sous Windows
  • il respecte (+/-) bien les standards
  • il possède pleins d’outils (via les extensions) annexes

La grosse différence, c’est sa popularité. Firefox, c’est 36% de parts de marché alors qu’Opera c’est 1,6%. Pourquoi un tel écart? Pub, hype, fonctionnalités, logiciel libre etc. Les raisons sont multiples.
Mais mis à part les raisons d’un tel écart, le succès de Firefox démontre qu’un navigateur concurrent de IE et non-installé par défaut sous Windows peut être populaire. Par conséquent, le non-succès d’Opera ne viendrait pas du fait qu’IE soit installé avec Windows, mais d’autre part.

Reste alors l’argument des standards qui, je le souhaite, aboutira à une remise en question de Microsoft (oxymore?).

Source : arf technica